assainissement microstation

Comprendre la microstation

Dans le cas de notre matériel, la ventilation sur le toit de la maison n’est donc pas nécessaire puisque il n’y a pas d’odeurs à évacuer. 

Il fonctionne suivant le principe des vases communicants. Quand un litre d’eau usée entre, il pousse le même volume vers le clarificateur. L’horloge qui pilote le compresseur programme ¼ d’heure d’aération, et ¼ d’heure de repos. Cet équilibre optimise le développement des bactéries aérobies dans la microstation d’épuration.

Le clarificateur

On l’appelle aussi clarificateur / décanteur. C’est une zone calme par opposition au bassin d’aération où les eaux s’activent par les envois d’air. Les eaux arrivant au clarificateur ne sont pas encore suffisamment épurées. Elles vont donc se clarifier en décantant doucement vers le fond de ce clarificateurLes boues ainsi décantées sont ensuite renvoyées vers le bassin d’aération pour y être re‐épurées. C’est la pompe de recirculation posée au fond du clarificateur/décanteur qui va le faire. Programmée pour travailler 30 secondes par ¼ d’heure. 

Les eaux rejetées par la microstation

Les eaux rejetées après plusieurs cycles d’épuration sortent en remontant derrière la cloison de sortie (appelée cloison siphoïde). L’avantage de faire remonter les eaux derrière la cloison est que cela permet de provoquer une nouvelle séparation des matières en suspension. Ces matières ont du mal à remonter le conduit et retombent dans le clarificateur. Ce système simple finalise le travail de la microstation. Le rejet de sortie correspond aux normes demandées par l’agrément ministériel soit moins de 30 mg/litre en D.B.O.5 (Demande Biochimique en Oxygène) et M.E.S. Matières En Suspension.

Dimensions de la microstation 

  • Diamètre: 1.40 m
  • Hauteur: 1.80 m
  • Diamètre de la canalisation: 100 mm
  • Poids: 110 Kg
  • Fil de l’eau entrée: à 1300 mm à partir du fond de la cuve
  • Fil de l’eau de sortie: à 1100 mm à partir du fond de la cuve
  • Des rehausses sont possibles jusque 40 cm.

N.B. : Des rehausses sont possibles jusque 40 cm. 

L’entreprise de TP choisie par le client est responsable de la pose de la microstation, et seulement de la pose. Lors de la réception de chantier, Techniques Assainissement dégage l’entreprise de TP de toutes responsabilités sur le fonctionnement de la microstation

N.B. : La réception de chantier ne se fera que si le dossier a été auparavant accepté par le Spanc. Techniques Assainissement refusera la mise en service (et donc sa garantie) à toutes microstations qui n’ont pas respecté les procédures administratives. 

Ventilation sur le toit  

Pas de ventilation à poser puisque la microstation ne dégage pas de gaz lourds à évacuer (méthane, soufre). Cependant, dans le cas d’installation en milieu fermé (cave, garage), la ventilation sur le toit devient nécessaire. 

Combien de temps pour installer et mettre en service ma microstation ? 

L’installation et la mise en route de la microstation est simple. Dans la majorité des cas, en une journée le travail d’installation de votre microstation se termine. Prévoir une journée supplémentaire en cas de lit d’infiltration si l’administration refuse le rejet des eaux usées au fossé.

Combien de place à prévoir dans le jardin pour ma microstation ? 

Les dimensions de la microstation sont les suivantes: 

– Longueur de la microstation: 1,80m 
– largeur de la microstation: 1,27m 
– La surface au sol est de 2,3m² 

Votre microstation peut s’installée dans des terrains étroits ou peu accessibles. 

Que dois-je faire pour l’entretien de la microstation,  A quelle fréquence a lieu l’entretien ? 

Les ministères recommande fortement le contrat de maintenance de la microstationles Spancs et les Bureaux d’Etudes. En plus d’un entretien de qualité pour votre microstation, il vous garantit aussi un rejet de qualité conforme à la législation en vigueur. Dans le cas de Techniques Assainissement Microstation, pour une visite par an,  le contrat de base couvre les pièces, les déplacements et la main d’œuvre pour 9,5€ par mois (soit 114€/an). Après chaque visite, le technicien établit un compte rendu sur la microstation, pour le transmettre au Spanc 

La microstation à-t ‘elle une garantie ? 

Notre microstation, la cuve est en polypropylène elle a une garantie de 15 ans. L’électromécanique a une garantie 12 mois. 

Si je reçois du monde, ou si j’héberge des amis, la microstation gère t-elle les arrivées d’eau supplémentaires ? 

La microstation 7EH traite les eaux pour 7 personnes à temps plein à la maison, avec une consommation de 150 litres d’eau par personne et par jour. L’administration a pris une grosse marge de sécurité puisque en réalité et en moyenne, chaque personne ne consomme que 80 à 100 litres d’eau par jour. De plus, il teste et valide la microstation à 200% de son potentiel soit 14 personnes à 150 litres/jour. 

Il est donc plus que possible d’envisager l’assainissement d’eaux usées supplémentaires sans problèmes. Elle  a été conçue et validée dans ce sens. 

La microstation est-elle silencieuse ? 

Votre microstation ne risque pas d’occasionner de gêne à ce niveau. Le bruit émis par le compresseur est comparable à celui d’un réfrigérateur, soit 36 décibels. La microstation est donc discrète. 

La microstation dégage t-elle des odeurs comme une fosse septique ? 

Dans le cas des systèmes d’assainissement  ou de traitement des eaux usées avec fosse septique, il y a dégagement de mauvaises odeurs suite à la fermentation des eaux usées provoquées par les bactéries « anaérobies ». La ventilation haute sur le toit de l’habitation permet de dégager les mauvaises odeurs.

Dans le cas des microstations d’épuration à « Boues activées » oxygènes les eaux usées à assainir dès leurs arrivées dans la microstation. Les bactéries « aérobies » peuvent donc se développer  rapidement sans être perturbées par les bactéries « anaérobies » qui sont elles-mêmes productrices de mauvaises odeurs. Il n’y a donc pas besoin de ventilation sur le toit en ce qui concerne l’assainissement à travers la microstation d’épuration

Ai-je besoin d’un bac à graisse pour ma microstation d’épuration ? 

Le DTU 64-1, recommande de poser un bac à graisse quand le système de traitement des eaux usées se situe à plus de 10 mètres de l’habitation. Ceci peut éviter que les graisses ne se figent dans les tuyaux, et ne les colmatent. Nous conseillons de respecter cette règle si votre microstation se trouve dans cette situation. Cependant pour le bon développement des bactéries à l’intérieur du bassin d’aération, il est préférable que ces graisses ménagères aillent à la microstation. La production réelle de boues sera diminuée, et la qualité du rejet améliorée. Dans le cas où des graisses obstrueraient les canalisations: utiliser de l’eau bouillante ou des bactéries consommatrices de ce type de graisses. 

Ai-je besoin d’un traitement supplémentaire avant ou après la microstation ? 

Non, aucun traitement supplémentaire n’est nécessaire.  Le modèle agréé de microstation est un modèle complet. Elle possède 4 prétraitements qui permet

Je pars en vacances Que dois-je faire pour ma microstation ? 

Pendant les vacances, vous  avez deux possibilités 

A/ Si vous avez pour habitude de couper totalement l’électricité, vous pouvez la couper même avec la microstation. Elle se mettra en mode « anaérobie » pendant votre absence, et redémarrera rapidement dès votre retour. 

B/ Si vous avez pour habitude de laisser l‘électricité, votre microstation d’épuration continuera de fonctionner normalement en votre absence. 

-Microstations sans bruit, sans odeurs, sans mouches 

Dans le cas des systèmes de traitement avec fosse septique, il y a dégagement de mauvaises odeurs suite à la fermentation des eaux usées provoquées par les bactéries « anaérobies ». Ces mauvaises odeurs sont dégagées par une ventilation placée sur le toit de l’habitation. 

Dans le cas des microstations à « Boues activées » les eaux usées entrant dans la station sont oxygénées dès leur arrivée. Les bactéries « aérobies » peuvent donc se développer rapidement sans être perturbées par les bactéries « anaérobies » qui elles sont donc productrices de mauvaises odeurs. Il n’y a donc pas besoin de ventilation sur le toit. 

Les microstations sont agréées 

La microstation est agrée par les deux ministères celui (la santé et celui de l’environnement). Cet agrément N° 2011-008 bis est acquis après une période de tests de 44 semaines sur le site du CSTB à Nantes. Ce test est sévère puisqu’il sollicite la micro-station jusqu’à 200% de son potentiel soit 14 habitants dans notre cas. Le test contrôle également la solidité de la cuve, son étanchéité, la consommation électrique… 

Que dois-je faire comme entretien ? 

L’accès aux équipements de la micro-station est simple. Après ouverture du couvercle, les éléments sont à portée de main. Le matériel électromécanique qui équipe la microstation d’épuration est du matériel de série, et facile à trouver dans le commerce. Nous recommandons cependant le contrat de maintenance qui garantit à l’usager un rejet aux normes. Concernant la vidange, pour une famille de 4 personnes ce sera tous les 3 ans environ. 

Microstation d’épuration prix

Le tarif de la microstation d’épuration varie en fonction de plusieurs critères :

  • Demande d’agrément au SPANC (Service Public Assainissement Non-Collectif)
  • Nombre d’équivalant habitant
  • Contrat d’entretien
  • Frais d’installation

Le prix de la microstation est la somme de toutes les prestations pour son installation.